Syndicat des fonctionnaires municipaux de Montréal (SCFP)

Le plus important Syndicat du secteur municipal québécois

Actualités Articles Suspension de la grève des Cols blancs de Montréal

Suspension de la grève des Cols blancs de Montréal

vendredi 26 février 2016 | La recommandation de la conciliatrice sera présentée aux membres

Montréal, le vendredi 26 février 2016 (SCFP-Québec) – Le Syndicat des Cols blancs de Montréal annonce la suspension de la grève tournante et de la grève d’une journée prévue le 1er mars après d’intenses négociations avec la Ville de Montréal. Ces 8000 employés de la Ville sont sans contrat de travail depuis plus de quatre ans. Les parties travaillent avec l’aide d’une conciliatrice du ministère du Travail de l’Emploi et de la Solidarité sociale (MTESS) depuis le 15 janvier 2016. Au total, les parties ont participé à une vingtaine de rencontres de conciliation.
« Après plusieurs semaines de négociation en présence de la conciliatrice, ayant entendu les arguments de part et d’autre, celle-ci a décidé de soumettre une recommandation globale pour tenter de régler le litige. Les parties se sont engagées à présenter cette recommandation à leurs instances respectives. Nous allons organiser une assemblée générale rapidement. Ce sont les membres qui décideront ultimement s’ils acceptent la recommandation qui inclut une entente sur le régime de retraite. Nous ne donnerons aucun détail sur le contenu jusqu’à ce que nos membres en prennent connaissance  », a annoncé Alain Fugère, président du Syndicat des Cols blancs de l’île de Montréal (SCFP 429).
La grève prend fin à 23h59 ce soir (vendredi). Dès demain, les employés seront de retour au travail.
Les 8000 Cols blancs de la Ville de Montréal faisaient jusqu’ici une grève tournante de 36 jours, planifiée du 25 janvier au 29 février. Tour à tour, les différents services, bureaux et arrondissements de la Ville étaient touchés. Cette vague devait culminer avec une journée de grève générale le 1er mars, date limite du paiement des taxes municipales.
Comptant plus de 110 000 membres au Québec, le SCFP représente environ 70 % de l’ensemble des employés municipaux au Québec, soit 31 600 membres. Le SCFP est de plus présent dans les secteurs suivants : les affaires sociales, les communications, l’éducation, les universités, l’énergie, les sociétés d’État et organismes publics, les transports aérien et urbain, ainsi que le secteur mixte.