Syndicat des fonctionnaires municipaux de Montréal (SCFP)

Le plus important Syndicat du secteur municipal québécois

Actualités Articles Les Cols blancs en colère

Les Cols blancs en colère

lundi 8 février 2016 | Devant les manœuvres de la Ville de Montréal

Le 1er février, les Cols blancs de la Ville de Montréal ont entamé la deuxième semaine de leur grève tournante. En grand nombre, ils ont formé des piquets de grève où l’enthousiasme régnait malgré les caprices de la météo – le mercredi 3 février, ils ont eu droit à un cocktail de pluie, de neige et de vent !
Parallèlement au mouvement de solidarité sur les piquets de grève, la conciliation se poursuit avec l’employeur. Le processus est laborieux, mais essentiel. Nous déployons tous les efforts nécessaires à la conclusion d’un règlement négocié.
Comme nous l’avons écrit dans un bulletin précédent, la Ville utilise comme « prétexte » la grève en cours pour justifier ses refus des demandes de congé et de libérations syndicales et ses restrictions dans l’application de l’horaire flexible. Cette tactique visant à miner notre moral et notre dignité se retourne contre elle : la colère des Cols blancs ne cesse d’augmenter en intensité.
Plusieurs questions ont été adressées au Syndicat au sujet des manœuvres odieuses de la Ville. Comme il s’agit de directives patronales unilatérales qui, évidemment, ne nous ont jamais été transmises, nous ne sommes pas en mesure d’y répondre. Posez-les plutôt aux gestionnaires ou au personnel des Ressources humaines. Cependant, avisez vos représentants syndicaux de toute dérogation à la convention collective afin que les griefs appropriés soient déposés.
Ne nous laissons pas berner. L’employeur cherche à nous discréditer, nous désolidariser et nous affaiblir.
Ne perdons pas de vue notre objectif : obtenir une convention équitable qui respecte nos acquis !? 

– Votre Équipe syndicale