Syndicat des fonctionnaires municipaux de Montréal (SCFP)

Le plus important Syndicat du secteur municipal québécois

Actualités Articles Les Cols blancs de la Ville de Montréal en grève tournante

Les Cols blancs de la Ville de Montréal en grève tournante

mardi 5 janvier 2016 | Du 25 janvier au 1er mars 2016 inclusivement

D’abord, l’Équipe syndicale du 429 souhaite à tous les Cols blancs de l’île de Montréal une bonne et heureuse année 2016.
   Pour faire suite aux moyens de pression déjà amorcés dans le cadre de la négociation pour le renouvellement de la convention avec la Ville de Montréal, et dans le but d’en arriver à conclure une entente, le Syndicat des Cols blancs de l’Île de Montréal a transmis un avis de grève annonçant une grève tournante qui débutera le 25 janvier 2016 à 0 h 01 pour se terminer le 1er mars 2016 à 23 h 59.
   Ainsi, l’ensemble des 8000 salariés Cols blancs de la Ville de Montréal exerceront à tour de rôle, entre le 25 janvier et le 29 février, des journées de grève réparties en fonction des services et des arrondissements auxquels ils appartiennent. Ensuite, le 1er mars aura lieu une grève générale d’une durée de 24 heures.
   Aucun travail supplémentaire ne sera effectué du 25 janvier au 1er mars inclusivement. Le Syndicat respectera la liste de services essentiels qui sera approuvée par le Tribunal administratif du travail (anciennement la Commission des relations du travail).
   Les Cols blancs de la Ville de Montréal sont sans contrat de travail depuis maintenant quatre ans. Il est temps que la Ville démontre plus de respect envers ses employés et qu’elle laisse tomber ses demandes excessives qui visent notamment à privatiser l’ensemble de nos services.
   « Le rapport final et les travaux de la commission Charbonneau l’ont démontré maintes fois, la lutte contre la collusion est impossible sans une fonction publique forte et en santé. Or, les Cols blancs subissent une guerre totale de l’administration Coderre. Elle veut éliminer toutes les balises en matière de sous-traitance et réduire la rémunération globale des Cols blancs de 12 à 14 %. Nous allons donc défendre de toutes nos forces l’expertise interne de Montréal, tant et aussi longtemps que l’administration Coderre n’entendra pas raison », selon Alain Fugère, président du Syndicat.
   Par ailleurs, le Syndicat a déposé une demande de conciliation au Tribunal administratif du travail afin de tenter de dénouer l’impasse dans les négociations. Les rencontres de conciliation débuteront le 15 janvier.


Accédez au calendrier de la grève tournante 2016 des Cols blancs de la Ville de Montréal