Syndicat des fonctionnaires municipaux de Montréal (SCFP)

Le plus important Syndicat du secteur municipal québécois

Actualités Articles Le Tribunal administratif du travail s’abstient de répondre

Le Tribunal administratif du travail s’abstient de répondre

mardi 2 février 2016 | Décision sur les refus de congés et de libérations syndicales

Le 25 janvier dernier, le Syndicat a demandé l’intervention du Tribunal administratif du travail (TAT), division des services des essentiels, puisque la Ville de Montréal refuse depuis le début de la grève tournante les demandes de congés ainsi que les demandes de libérations syndicales, en contravention du Code du travail et de la convention collective.
Ainsi, même si la convention collective était violée, le Tribunal conclut qu’il n’a pas à se prononcer sur cette question puisqu’il n’apparait pas que cette situation menace l’application des services essentiels. Selon le TAT, il en revient à un arbitre de le faire.
Nous sommes donc contraints de nous adresser à un arbitre de griefs pour trancher ce litige. Entretemps, pour toute problématique quant à la prise de vos congés, il est important de communiquer avec votre représentant syndical afin que celui-ci puisse déposer un grief, s’il y a lieu.
Sachez toutefois que toutes les demandes de congé ou de vacances qui ont été autorisées avant le 22 janvier 2016 demeurent autorisées.
La Ville a choisi de gérer les congés de façon à nous pénaliser, alors qu’elle aurait pu agir autrement. Jamais par le passé, lorsqu’un Syndicat a exercé une grève tournante, la Ville de Montréal n’a appliqué de telles directives.
La Ville nous manque de respect ! Restons solidaires ! Plus la Ville cherche à nous atteindre, plus nous devons demeurer mobilisés !
On ne lâche pas, on continue d'avancer ! 

– Votre Équipe syndicale