Syndicat des fonctionnaires municipaux de Montréal (SCFP)

Le plus important Syndicat du secteur municipal québécois

Actualités Articles Le 1er mars approche !

Le 1er mars approche !

vendredi 19 février 2016 | Grève de 24 heures en vue

Le 1er mars approche ! Par la faute de l’employeur qui refuse d’assouplir ses demandes trop gourmandes et malgré nos efforts pour en arriver à conclure une entente, nous nous dirigeons vers le 1er mars, jour de grève générale des Cols blancs de la Ville de Montréal.
Beaucoup d’action en perspective : après une matinée marquée par des ralliements locaux, nous vous convierons à un vaste rassemblement… Soyez attentifs : nous diffuserons de plus amples informations à ce sujet au début de la semaine prochaine.
Entretemps, soulignons que la quatrième semaine de notre grève tournante ne nous a pas gâtés du point de vue météorologique. Neige, pluie, verglas, température glaciale ont été de la partie. Rien là cependant pour miner le moral des troupes sur le terrain. À tour de rôle, nous nous sommes rendus de bon matin aux endroits stratégiques de nos arrondissements et services pour y monter la garde – ça, c’est de la solidarité !
Quelques accrocs ont marqué les derniers jours.
   

   Avec le refus de l’employeur d’honorer les demandes de congé de maladie formulées en vertu de la convention collective, des Cols blancs ont décidé de porter des masques chirurgicaux pour éviter toute contamination dans les lieux de travail. Si vous aussi voulez contribuer à cet effort de santé publique, sachez que vous pouvez vous procurer de ces masques auprès des grandes chaînes de pharmacies à petit prix !

Par exemple, aux alentours de l’hôtel de ville, les policiers ont fait preuve d’un zèle inhabituel qui résulte sûrement d’une commande venue des hautes sphères de la Ville !
    Plus grave encore : certains gestionnaires et contremaîtres, se croyant propriétaires de la Ville, ont cru bon prendre des initiatives qui auraient pu avoir des conséquences tragiques. Un cadre a même tenté de foncer sur les piqueteurs : il a écopé d’une amende salée, de points d’inaptitude et de la part de l’employeur d’une suspension avec solde ! (vous avez bien lu : avec solde. L’un des nôtres aurait-il eu droit à semblable traitement ?) À croire que, pour certains, le respect du droit d’association est tout ce qu’il y a de facultatif.
Il n’y a pas eu que du négatif. Par exemple, certains Cols blanc ont imaginé des façons originales d’exprimer leur ras-le-bol : banderoles personnalisées, brassards confectionnés avec des pages de convention biffées et… masques chirurgicaux ! (voir notre encadré)
Précisons que le SFMM a déposé un second grief corporatif au début de la semaine dernière devant le refus de l’employeur de traiter les demandes de vacances et de congés couvrant la période du 2 mars au 30 avril.
Le Conseil de direction s’est réuni le mardi 22 février. Notre président Alain Fugère a fait le point avec les directrices et directeurs syndicaux sur l’état des négociations ainsi que sur la suite des choses.
En ce qui concerne les négos, les enjeux restent les mêmes : assurances collectives, congés mobiles, horaires flexibles, sous-traitance et caisse de retraite. Les rencontres de conciliation se poursuivent toujours. Le Comité de négociation met tout en œuvre pour arriver à un résultat concluant et poursuit sa participation au processus de conciliation.